Well Well Well | Well Well Well #1
Well Well Well est une belle revue semestrielle, pour toutes les lesbiennes. De la culture, de l’histoire, des problématiques de société, des idées, des reportages ici et à l’étranger, de la politique, du sport… Mais aussi des témoignages, des récits, des dessins et des photos.
revue, lesbienne, lesbiennes, gouine, gouines, goudou, homo, homosexuelle, genre, gender, sexualité, himosexualité, femme, féminine, culture, cinéma, visibilité, féminisme, pma, militantisme, butch, cammioneuse, mook, magazine, têtu, yagg, têtue, presse, média
164
single,single-portfolio_page,postid-164,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled,vertical_menu_with_bg_image,wpb-js-composer js-comp-ver-4.2.3,vc_responsive

Well Well Well #1

Pour notre toute première couverture, c’est la brillante Céline Sciamma que nous avons voulu mettre à l’honneur. Nous avons aussi invité la reine Virginie Despentes. Rendez-vous page 6, vous ne le regretterez pas !
Nos autres coups de foudre : Zanele Muholi, Alison Bechdel, Su Friedrich…
Des militantes qui ont su faire naître de leur art de véritables petits bijoux. Well Well Well a aussi pour but de donner la parole aux anonymes et de visibiliser les femmes qui font vivre la communauté lesbienne française. Les femmes d’aujourd’hui et celles d’hier.
Le mouvement lesbien et féministe a une histoire riche et palpitante, avec ses héroïnes, ses révolutions… Une histoire qui n’intéresse que trop peu les médias et les maisons d’édition généralistes. Well Well Well entend bien, à son échelle, réparer cet oubli.
Pour finir, comment ne pas rappeler que tous ces articles n’auraient pu voir le jour sans les 427 personnes qui ont cru en notre projet et nous ont aidé via la plateforme de financement participatif Ulule ? C’est grâce à elles, à vous, que nous avons pu imprimer ces pages. Ce sont ces lectrices – et lecteurs – qui, par leur enthousiasme, ont montré que la création d’une revue lesbienne n’avait rien d’une lubie « communautariste » avec laquelle certains tristes sires aiment se faire peur. Mais qu’elle était une richesse.

 

— stock épuisé —
Titre

Are you one too ?

Date

automne/hiver 2014